Français
English
Español
Polski
Română
Русский

Traitement des lésions cérébrales avec les cellules souches de sang de cordon

Une étude montre que la thérapie cellulaire pourrait réparer les lésions cérébrales

Une étude de souris a permet de constater que les cellules souches de sang de cordon,les cellules souches dérivées du cordon ombilical, peuvent protéger les cellules nerveuses contre les dommages causés avant la naissance. Les résultats donnent un renforcement positif pour pousser plus de thérapies cellulaires comme alternatives thérapeutiques potentielles au traitement des conditions neurologiques causées par des lésions cérébrales, particulièrement l’infirmité motrice cérébrale.

Les cellules stromales mésenchymales dérivées du cordon ombilical (UC-MSC) sont des cellules souches trouvées dans le cordon ombilical qui peuvent être extraites en grandes quantités, puis peuvent se développer en presque n’importe quel type cellulaire dans le corps. Ils sont cutivés en laboratoire, puis utilisés pour régénérer les tissus endommagés. Les UC-MSCs guérissent en ce qu’ils deviendront soit des neurones qui peuvent remplacer ceux endommagés chez le patient, ou ils peuvent libérer des facteurs qui soutiennent la croissance, la survie et le développement des neurones, appelés facteurs neurotrophiques.

Pour étudier comment ces UC-MSC sont en mesure de réparer les cellules nerveuses endommagées dans l’utérus, les chercheurs ont créé un modèle de laboratoire de lésion néonate , ou neurones infantiles provenant du cortex du cerveau, qui est une zone du cerveau qui contribue largement à de nombreuses fonctions motrices et cognitives. Pour créer ce modèle, les neurones de souris ont été endommagés par la privation d’oxygène et de glucose, puis placés dans une culture avec UC-MSCs recueillies auprès des femmes qui avaient donné naissance.

Les UC-MSCs ont été en mesure de réparer une grande partie des neurones blessés, en réduisant le nombre de décès de neurones, et même partiellement restaurer le nombre de neurones matures et en développement, la croissance des projections de neurones, et la prolifération des neurones. L’effet réparateur des UC-MSC se produit soit à la suite de la différenciation UC-MSCs dans les neurones qui remplacent les cellules endommagées, ou ils pourraient libérer certains facteurs neurotrophiques qui aident les neurones dans leur croissance et leur survie.

De multiples études ont rapporté des améliorations après la transplantation de UC-MSCs dans des modèles animaux avec maladies neurologiques. Certaines études pilotes chez les personnes suggèrent également que la thérapie cellulaire avec UC-MSCs améliore la fonction neurologique chez les patients atteints de lésions cérébrales traumatiques , même la restauration de la fonction motrice brute chez les enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Après une étude plus approfondie, il a été révélé que la neuroprotection observée est due à deux protéines qui sont libérées par les UC-MSCs appelé facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF) et le facteur de croissance hépatocyte (HGF).

Les chercheurs ont conclu que « considérant que des UC-MSCs ont été administrés pour traiter plusieurs troubles neurologiques, y compris la paralysie cérébrale, traumatisme crânien,et l’ataxie héréditaire spinocerebellar, le vaste potentiel que les UC-MSC ont dans la clinique nous encouragent à faciliter la partie tiers allogénic (transfero f cellules fro ma donor) UC-MSC thérapies pour les lésions cérébrales.

Plus d’informations sur l’étude, « Umbilical Cord-Derived Mesenchymal Stromal Cells Contribute to Neuroprotection in Neonatal Cortical Neurons Damaged by Oxygen-Glucose Deprivation », peut être trouvé dans Frontiers in Neurology.

 

 

Source: https://cerebralpalsynewstoday.com/2018/07/09/cp-umbilical-cord-stem-cell-tharpy-may-help-repair-brain-injury-neonates-mouse-study-finds/

Share This