Méthodes d’Injection des Cellules Souches

Prodiguer les Cellules Souches de Manière Sûre et Efficace

Introduction

Les médecins de nos hôpitaux affiliés utilisent diverses méthodes d'injection pour administrer les cellules souches. En fonction l’état médical du patient, une ou plusieurs méthodes d'administration seront utilisées au cours d'une séance de traitement standard afin de maximiser la sûreté et l'efficacité du traitement. Il est important de se rappeler que les protocoles de Beike Biotech donnent toujours la priorité à la sûreté du traitement. Nos méthodes d'injection sont peu invasives et permettent de délivrer les cellules souches au plus proche du site de lésion. Veuillez voir ci-dessous pour en apprendre plus sur nos  différentes méthodes d'injection.

Injection Intraveineuse

Injection Intraveineuse

L’injection intraveineuse (IV) est un simple goutte-à-goutte durant 30 à 60 minutes, prodigué via une veine de la main ou du bras. Les cellules souches peuvent donc être prodiguées via le système circulatoire et celles-ci peuvent ainsi atteindre les différentes parties du corps et migrer vers le site de lésion.

La Procédure en Détails:

  1. Deux paquets sont installés sur le système de goutte-à-goutte (une solution saline et les cellules souches).
  2. Le site d’injection (où l’intraveineuse sera insérée) sur la main ou le bras du patient, est désinfecté.
  3. Le cathéter est retiré de son emballage stérile et l’aiguille est insérée dans la veine choisie.
  4. La protection couvrant le tube du goutte-à-goutte est retiré et le tube est inséré dans le cathéter. Un morceau de ruban adhésif est placé sur le moyeu du cathéter pour fixer l’intraveineuse à la main/bras du patient.
  5. L’infirmière vérifie l’écoulement du liquide dans la veine pendant toute la procédure qui dure de 30 à 60 minutes. Si le patient ressent une gêne pendant ou après la procédure, le personnel médical sur le site doit être informé immédiatement.
  6. Une fois la perfusion terminée. L’infirmière ferme la pince à roulette pour arrêter l’écoulement du liquide. Elle place alors un morceau de gaze propre sur le site de perfusion et applique une pression délicate lorsque le cathéter est retiré.
  7. Il est alors demandé au patient de presser de la ouate stérile sur le site de perfusion pendant au moins 5 minutes.

Injection Rétrobulbaire

Injections Rétrobulbaires

Les injections rétrobulbaires (RB) sont généralement utilisées pour prodiguer des anesthésies locales dans la zone rétrobulbaire (derrière l’œil). Au cours du traitement par cellules souches Beike Biotech, ce type d’injection est utilisé pour délivrer les cellules souches aussi proches que possible du nerf optique et/ou de la rétine afin de mieux cibler le(s) site(s) de lésion.

L’injection rétrobulbaire est utilisée pour délivrer les cellules souches au plus près du nerf optique et/ou de la rétine, afin de mieux traiter les patients atteints de déficiences visuelles

La Procédure en Détails:

La procédure est rapide et sûre et permet généralement à nos patients d’observer plus de progrès en termes de vision. Veuillez noter que les injections rétrobulbaires ne seront administrées qu’aux patients de plus de 11 ans. La décision finale sera prise par le médecin traitant lors de l’admission à l’hôpital.

  1. Il est demandé au patient de s’allonger. Un désinfectant est ensuite soigneusement appliqué sur la peau en partant du bord inférieur de la paupière jusqu’au bord inférieur de l’orbite.
  2. Il est ensuite demandé au patient de regarder du côté opposé de l’œil traité et de regarder légèrement vers le haut. Si l’injection est faite pour l’œil droit, le patient doit regarder en haut à gauche et vice versa.
  3. Une fine aiguille est ensuite insérée verticalement à environ 2 millimètres de profondeur dans le quadrant entre le 1/3 extérieur et les 2/3 du rebord orbitaire inférieur (précision : l’aiguille est insérée sous l’œil et en aucun cas dans l’œil).
  4. L’aiguille passe l’équateur du globe oculaire et est ensuite dirigée vers le site nasal supérieur jusqu’à environ 3 centimètres de profondeur. Les cellules souches sont ensuite injectées dans l’espace rétrobulbaire.
  5. Une fois l’injection terminée, l’aiguille est retirée doucement et le globe oculaire est compressé par intermittence avec des pansements désinfectés pendant plusieurs minutes. Normalement, toute la procédure est terminée en environ 15 minutes et l’injection elle-même est effectuée en quelques secondes.

Injection Intrathécale

Lumbar Puncture

L ‘injection intrathécale est prodiguée dans le canal rachidien pour accéder au liquide céphalo-rachidien (LCR) et, par extension, au système nerveux central. Ce type d’injection permet de délivrer les cellules souches au cerveau et à la moelle épinière d’une manière plus simple et efficace.

Avant injection, une ponction lombaire est faîte afin d’extraire une petite quantité de liquide céphalo-rachidien, qui sera par la suite remplacée par les cellules souches.

L’injection intrathécale est donc une procédure médicale permettant d’accéder au liquide céphalo-rachidien et donc de prodiguer les cellules souches au système nerveux central de manière plus directe.

La Procédure en Détails:

  1. Il est demandé au patient de ne pas manger après 22 heures le jour précédant la procédure.
  2. Le patient est tout d’abord transféré dans une salle d’opération où le médecin assisté par deux infirmières, prodiguera l’injection.
  3. Le patient est ensuite placé sur le côté avec le dos près du bord de la table. Une infirmière aidera alors le patient à plier les genoux vers l’abdomen et à fléchir la tête vers la poitrine en position fœtale. Cette position aide à séparer les vertèbres de sorte que l’aiguille puisse être insérée plus facilement.
  4. Le médecin examinera d’abord le bas du dos du patient et marquera le site d’insertion approprié (entre deux vertèbres lombaires de L2 à L5).
  5. La zone est ensuite nettoyée avec un antiseptique et un anesthésique local est injecté sous la peau pour engourdir la zone où l’aiguille sera insérée dans le canal rachidien.
  6. Une fois que l’aiguille est position dans le canal, le stylet de l’aiguille est retiré et environ 2 ml de liquide céphalo-rachidien sont collectés.
  7. Les cellules souches (environ 1 ml) et la solution saline (environ 1 ml) seront ensuite administrés respectivement à travers l’aiguille dans le liquide céphalo-rachidien.
  8. La procédure se termine en retirant l’aiguille avec le stylet réinséré tout en faisant pression sur le site de ponction. La procédure entière est généralement complétée en 20 à 30 minutes.
  9. Le patient doit ensuite rester allonger sur le dos pendant 4 à 6 heures après la procédure afin d’éviter les effets secondaires temporaires tels que maux de tête, nausées, fièvres, vomissements et / ou douleurs dans les jambes. Il est considéré que les symptômes mentionnés sont le résultat de la variation du volume de liquide dans le canal rachidien. Même allongé à plat, il se peut que certains patients développent ces types de malaise. Les effets secondaires peuvent durer jusqu’à 48 heures. Il est important que le patient alerte les médecins en cas de mal de tête sévère, raideur de la nuque, perte de sensation au-dessous de la zone d’injection ou si tout fuite devait être apparaître dans la zone d’injection.

Injection Intramusculaire

Une injection intramusculaire (IM) est comme son nom l’indique une injection prodiguée directement dans un muscle. Ce type d’injection permet de mieux cibler les muscles affectés chez les patients atteints de dystrophies musculaires. Après admission à l’hôpital, le patient est examiné et les médecins décident alors du nombre de paquets de cellules à injecter directement dans les muscles affectés. Cette méthode d’injection est aussi utilisée pour traiter les ischémies des membres inférieurs ainsi que le pied diabétique.

La Procédure en Détails:

  1. Il est demandé au patient de prendre la posture appropriée de façon à accéder aisément aux muscles affectés.
  2. Le site d’injection est désinfecté et les cellules souches sont aspirées dans la seringue.(There are 3 parts of a syringe: the needle to go into the muscle, the barrel to hold the medicine, the plunger to get medicine into and out of the syringe).
  3. L’infirmière appuie doucement sur la peau et la tire doucement autour du site d’injection afin qu’elle soit légèrement tendue. L’aiguille est insérée dans le muscle affecté et les cellules souches sont injectées lentement.
  4. Une fois l’injection terminée, le site d’injection est pressé avec du coton sec et l’aiguille est retirée rapidement en même temps. Un morceau de gaze est ensuite placé sur le site d’injection.

Pin It on Pinterest

Share This