Français
English
Español
Polski
Português
Română
Русский

Une patiente atteinte de SLP reçoit un troisième traitement par cellules souches

Après avoir été diagnostiquée de sclérose latérale primitive (SLP) en février 2016, Sylvie s’est rendue en Thaïlande à trois reprises afin de recevoir un traitement par  cellules souches, le plus récent étaient en octobre 2018. Avant de débuter les traitements elle soufrait de spasticité aux bras et  jambes et était atteinte de fatigue chronique (elle avait besoin de faire une sieste tous les après-midi). Un jour, alors qu’elle regardait une émission télévisée en France, elle entendu parler des cellules souches comme une nouvelle méthode de traitement. Curieuse, elle fit des recherches et contacta des patients ayant été traités précédemment chez Beike en Thaïlande. Convaincue par les recherches et les témoignages des patients, elle décida de se rendre en Thaïlande, enthousiasmée par le traitement complet qui inclurait non seulement les injections de cellules souches mais aussi de la kinésithérapie, ergothérapie et autres thérapies de soutien. Sylvie et son mari espéraient que les cellules souches pourraient ralentir la progression de la maladie.

Le mari de Sylvie qui l’a accompagné lors de son voyage, donne ici un aperçu du traitement Thaïlande : « Les premiers jours, nous avons eu une consultation avec le médecin responsable de Sylvie. Elle a subi des analyses sanguines ainsi que d’autres examens. Elle a également eu une évaluation en kinésithérapie et ergothérapie afin de déterminer quel serait le programme de réadaptation. Le personnel était très gentil, jeune et souriant et l’hôpital dégage une atmosphère familiale. Nous avons  même été invités jeudi soir à manger une fondu chinoise avec le personnel soignant au dernier étage près de la piscine. »
Pendant son séjour, Sylvie constata tout d’abord des résultats significatifs concernant son transit intestinal. Ceci est dut à la thérapie de transfer de microbiome intestinal ou FMT (Fecal Microbiota Transplant) qui peut être utilisé chez de nombreux patients atteints de maladies neurologiques. Des études ont montré que le FMT peut non seulement être bénéfique pour le transit intestinal, mais aussi améliorer les symptômes neurologiques de la maladie. Sylvie mentionne :  « J’étais auparavant atteint de constipation chronique et avais un traitement spécial juste pour ça, ce n’est plus le cas et j’ai maintenant un transit normal. Depuis mon retour, je ne prends donc plus de laxatifs.

En ce qui concerne les cellules souches, Sylvie a ressenti eu une semaine de fatigue durant le traitement, puis gagna en énergie juste après son retour chez elle. Elle ne fait plus de siestes l’après-midi, et fait une heure d’exercice tous les après-midis. « Lors de mes derniers séjours, les effets des cellules souches ont été ressentis 8 à 10 mois après le traitement. Cette fois, je suis motivé pour continuer la kinésithérapie, l’ergothérapie, l’aqua-thérapie et autre, afin de rester active et d’aider les cellules souches à proliférer dans les zones appropriées du système nerveux central. » Nous sommes ravis que Sylvie ait pu obtenir de tels résultats et nous espérons qu’elle continuera de bénéficier de ces progrès aussi longtemps que possible.

 

Pour en apprendre plus sur le traitement par cellules souches et savoir comment celui-ci peut vous aider, n’hésitez pas à faire une demande d’information ci-dessous.

Share This