Français
中文繁體
Deutsch
English
Español
Polski
Português
Română
Русский

Un patient atteint d’IMC reçoit un deuxième traitement par cellules souches

En 2016, Enzo a pour la première fois décollé du Royaume-Uni pour se rendre à Bangkok. Né avec une infirmité motrice cérébrale quadriplégique causée durant un accouchement compliqué, ses parents étaient prêts à tout pour améliorer la qualité de vie du jeune garçon. Alors qu’ils se renseignaient en ligne sur les différentes méthodes thérapeutiques, ils tombèrent sur les traitements par cellules souches. Hésitants au départ, ils approfondirent leurs recherches et conclurent que le protocol proposé par Beike, était à leur avis « de loin la meilleure option disponible « . Après avoir consulté de nombreux témoignages en ligne, il conclurent qu’il y a avait potentiel de progression important : « Le traitement n’est pas disponible au Royaume-Uni et nous devons faire un long voyage pour un traitement que nous ne connaissions pas beaucoup, mais plus nous nous informions, plus nous savions que nous devions essayer. »

La famille n’entendit que des choses positives sur le traitement et le personnel de l’hôpital. « Notre vol du Royaume-Uni a été long. Nous étions épuisés et le décalage horaire était horrible. Cependant, le personnel ici est incroyable. Nous avons été récupérés à l’aéroport et conduits à notre hôtel. Sur la route pour l’hôtel, on nous a montré notre emploi du temps et on nous a donné l’occasion de discuter du traitement et de poser des questions. Une fois à l’hôtel, nous avons été conduit à notre chambre et on nous a laissé nous reposer. Les infirmières ont apporté les repas d’Enzo dans notre chambre et celles-ci ont contrôlé don oxygène et ses pulsations cardiaques à de nombreuses reprises durant le séjour. Nous avons rencontré le médecin le deuxième jour. Ils ont effectué les tests appropriés, incluant pesée et prise de sang. Ils ont discuté avec nous des symptômes sur lesquels nous souhaiterions particulièrement nous concentrer durant les séances de thérapies et les informations ont été transmises à chaque service afin que tout le monde travaille à atteindre le même objectif. Tout le monde était sympas, et serviable et l’organisation des soins était efficace.

Enzo Thompson et son père avant d’entrer dans la chambre à oxygène
Enzo et son père avant de débuter une session de thérapie hyperbare

Avant de débuter le traitement par cellules souches, Enzo était incapable de lever la tête, s’asseoir, se tenir debout ou encore marcher. l’utilisation des mains et bras était limitée bilatéralement, et Enzo était incapable de déglutir ou parler. Des progrès commencèrent à apparaître après le début du traitement.

« Après le premier traitement par les cellules souches en 2016, nous avons constaté des améliorations significatives. En 3 semaines de séjour, la fonction motrice aux membres supérieurs s’est améliorée, Enzo a appris à déglutir (pas suffisamment pour manger un repas complet, mais assez pour lui permettre d’apprécier de petits en-cas à l’occasion). Il avait également un strabisme prononcé qui s’est corrigé presque instantanément. Ces effets ont été durables.

En plus de l’administration de cellules souches, Enzo reçu également différentes thérapies de rééducation neurologique incluant kinésithérapie, ergothérapie, thérapie hyperbare, stimulation magnétique trans-crânienne, acupuncture, et administration de facteurs de croissance nerveuse. Ces thérapies soutiennent l’action des cellules souches et ont aidé Enzo à acquérir de nouvelles capacités qu’il n’avait pas auparavant. Sa famille s’accord à dire: «Ce programme de thérapies intensives est unique à Beike et a été l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons choisi ce traitement. »

Image d’Enzo avec son père quand il reçoit une thérapie magnétique transcrânienne
Enzo et son père lors d’une thérapie magnétique trans-crânienne

Enzo a reçu un deuxième traitement en 2018 avec de nouveaux objectifs. Cette fois, ses parents ont décidé de se concentrer sur la motricité fine et la stimulation orale via l’ergothérapie. Enzo a fait des progrès en termes de force musculaire et fonction motrice au cou (afin de mieux maintenir et tourner la tête) et aux membres supérieurs.

Des résultats dans ces domaines ont déjà été remarqués et les parents d’Enzo en espèrent plus dans les mois à venir. Ils pensent également à un troisième traitement. « J’aimerais que le traitement par les cellules souches soit disponible au Royaume-Uni, mais tant qu’il ne l’est pas, nous espérons continuer à recevoir ce traitement avec Beike. »

Si vous ou un être cher souffrez de paralysie cérébrale et souhaitez en savoir plus sur les traitements par cellules souches de Beike, veuillez cliquer ici :

Consultation gratuite
Share This